Retour page d'accueil
La vie de l'association
Pour tout contact

Les dernières nouvelles
de Mémoire de Lambezellec
Avril 2007
- Sortie du n° 48 de la revue de Mémoire de Lambezellec.

  Sommaire :

Chateau de Pen-ar-Ch'leuz ............................................p.1
En vidant les tiroirs.................................................p.2
Editorial et Sommaire.................................................p.3
Le champ de la mairie.................................................p.4
La dernière enseigne..................................................p.6
Dans le sillage du DUNKERQUE..........................................p.9
Pluie d'étoiles sur Lambézellec.......................................p.10
L'étendard de Kerinou.................................................p.14
La Maison de Quartier.................................................p.16
La Gestapo à Bonne Nouvelle...........................................p.18
Mémoire de Lambézellec : Vie de l'Association.........................p.22
Poème :Au bout de la nuit.............................................p.23
Cartes postales de Kerinou ...........................................p.24


Le mot de la redaction

 Numéro 48.
     AVRIL 2007 ... Mis à part le numéro de Janvier hors course, nous tendons à la régularisation de la parution trimestrielle de notre revue. Le N° 47, sorti en Février, bien en retard sur les prévisions, nous a contraints, vu le décalage dans le temps, à revoir notre stratégie pour l'année 2007. Trois publications ont été programmées ; AVRIL, JUILLET et OCTOBRE.
     Une équipe remaniée s'y attelle dès à présent (voir A.G. page 22). Recherches documentaires, vérifications, et, précieux comme une rencontre, vos nombreux témoignages, ce sont les indispensables bagages que nous emportons dans cette nouvelle aventure que.signifient pour nous, qui sommes des bénévoles, la conception et la réalisation de chacune de nos revues.
     Après une douzaine d'années d'existence associative et 48 publications ...combien de tranches de vie superposées cela représente-t-il ? La barre est déjà haute, riche d'enseignements sur ceux qui nous ont précédés.
     Avec votre concours, soyez assurés, chers amis lecteurs, de notre détermination à maintenir en l'état ce lien d'écriture, qu'il soit historique, patrimonial ou anecdotique. Il est l'expression d'une volonté commune de sauvegarde et de partage.

*******

     En AVRIL ... Découvre-toi d'un fil ! Celui, bon conducteur d'un itinéraire balisé par nos rédacteurs, étapes diverses, légères ou graves, en tous cas contrastées pour ce numéro 48.

     Art et Technique ... Contrainte et Liberté ... Au confluent de ces antagonismes se trouve l'oeuvre d'un enfant de Lambé prématurément disparu Gilles BEAUPRE.
Sur le béton gris du Château d'Eau de Pen-ar-Ch'leuz, il peint comme il vit, en perpétuelle recherche. En gage d'amitié pour la famille, Henri Jean TURIER l'accompagne dans son trop court voyage.

     Art et technique encore! Un déclic sur une photo ancienne : Où, Qui, Quand ? Annick CLOAREC met le doigt sur nos défaillances de mémoire et de transmission.
     Ce n'est pas le cas d'Yvon QUEMENEUR. Avec nostalgie, il évoque à sa manière le " CHAMP DE LA MAIRIE " où son enfance palpite ...sportives escalades ou exploration des talus herbeux ? Le choix est épineux !

     Trop tard déjà dans les années 1920 pour la capture des lucanes, hannetons et autres bestioles ...
la pépinière LE GUEN a conquis l'espace du "champ clos" des rondes enfantines, d'autres enfants s'amusent et s'émerveillent pour un temps, fleurs, fruits et boutique parfumée, la "DERNIERE ENSEIGNE" cotoie les jeunes années de Marie- Thérèse ELIES et Antoinette LE JEAN.

     Les lauriers d'aujourd'hui n'ont pas fleuri dès sa naissance ! "L'ÉTENDARD DE KERINOU" devenu celui de BREST s'est forgé une réputation nationale, une expérience reconnue au fil des ans et des confrontations sportives.
Michel QUINQUIS a mis ses pas dans ceux du Père LE BRAS et des pionniers créateurs du Club de Basket en 1952.
Trois autres volets suivront.

     Des locaux neufs pour une ancienne connaissance ! La Maison de Quartier s'installe rue de Coëtlogon.
Navigant de concert avec le " Stella " depuis plusieurs années, elle s'émancipe et s'organise. Infatigable, M.T. ELIES arpente le site de leurs bases communes.

     GES-TA-PO ... Trois syllabes jamais banalisées, jamais oubliées. Noire et violente, l'histoire de la collaboration n'a pas fini de nous hanter comme elle a hanté nos parents. L'ex-école de Bonne Nouvelle a abrité, par réquisition, une petite unité opérationnelle. Documents à l'appui, et pour un exorcisme salutaire, Emile YONI et Joel LE BRAS dressent le bilan du nombre des victimes ... impressionnant !

     Dernière étape et dernière interrogation d'Henri Jean TURIER dans un très beau poème sur l'insomnie :
AU BOUT DE LA NUIT : " L'Aube tant espérée serait-elle un mirage ? "

     Tout en vous laissant le soin d'y répondre, nous vous souhaitons, amis lecteurs, un sommeil réparateur et de lumineuses journées.

Annick GIRARDON



Retour page d'accueil
La vie de l'association
Pour tout contact